Lettre D'une Marocaine Des Années 80 À Sa Génération Et Aux Autres, Par She Ouarem

A l'origine, c'est-à-dire avant 1981, le terme «beur» était employé uniquement parmi les maghrébins pour désigner les enfants d'immigrés qui eux ne se reconnaissaient pas comme « arabe », selon le linguiste Alain Rey « Le mot était fait pour ne pas être compris par les autres. ». C'est donc plus tard en 1983, que la sorte de code sort des communes (places où les communautés fille d’Afriques sont très présentes) à l'aubaine de la Marche pour l'égalité en revendiquant l'appartenance à la société française et contre le racisme, rebaptisée Marche des beurs.

L'auteur de l'article ferait mieux d'apprendre la définition du mot arabe” avant de nous désaltérer de ses préjugés qui sont eux racistes” car à trop vouloir verser dans l'antiracisme on en devient ségrégationniste soi-même comme le démontre ce texte. L'arabité n'a strictement rien à regarder la couleur de peau en particulier ou les caractéristiques physiques en général. Allez consulter le recommandé de lire travail des savants si vous voulez savoir ce qu'est un arabe. Je suis outré par votre ignorance car ce n'est pas la première jour que vous tenez des propos de ce genre. Dans un de vos éditoriaux ACN et la misère dans les métropoles” vous teniez les propos suivants : 19 h. Le hall est plein. Énormément de juvéniles gens typés : des Arabes, des Noirs”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *